Projet d’APPB du plateau Sainte Barbe Position de l’association CLCV du Bassin de Vie de Neuves-Maisons

Publié le

Plateau sainte barbe

Plateau sainte barbe

 

La CLCV du bassin de vie de Neuves Maisons a pris connaissance du projet d’arrêté préfectoral de protection de biotope du plateau Sainte-Barbe.

 

La CLCV réaffirme sa volonté de voir la mise en place d’un APPB rapidement afin de protéger efficacement tout ce qui est encore possible.

  • Elle accepte la proposition actuelle de délimitation de la zone protégée telle que représentée sur le plan joint à l’arrêté.
  • Néanmoins  elle regrette que cette délimitation ne couvre pas une surface plus grande.
  • Elle demande
    • des garanties pour qu’il n’y ait aucune nouvelle extension ou nouvelle carrière y compris sur les surfaces agricoles actuelles qui sont situées hors de l’arrêté de protection biotope ;
    • une accélération de la protection du plateau  par des fossés anti intrusion pour les véhicules et la sécurisation des zones non protégées (clôtures, grillages …) afin d’éviter toute circulation de véhicule à moteur (Motos, quad,  voitures, …) sauf pour les exceptions prévues dans l’arrêté ;
    • la mise en place rapidement de panneaux indicateurs pour les interdictions prévues par l’arrêté ;
    • La mise  en place d’une police de l’environnement (gendarmerie, police municipale, Maires…) avec caméras de surveillance
    • La limitation voire l’interdiction des intrants et produits chimiques sur les surfaces cultivées en collaboration avec les agriculteurs et la chambre d’agriculture avec couverture de CIPAN entre les cultures ;
    • La mise en place d’un cahier des charges contraignant pour l’utilisation de la salle polyvalente notamment en interdisant tout stationnement de véhicules sur les zones protégées ;
    • A faire partie du comité de suivi, prévu à l’article 9 de l’arrêté en tant que représentante des usagers et habitants des environs du plateau Sainte Barbe

La CLCV s’opposera à toute implantation de centrale photovoltaïque sur l’ensemble du plateau.

La CLCV affirme qu’elle recherchera la responsabilité de la société COGESUD dans le cas d’éboulements de galeries de mine qui pourraient diminuer, supprimer le débit ou altérer la qualité  des captages d’alimentation en eau potable de la commune de Pont Saint Vincent.

Enfin la CLCV confirme sa volonté de participer au comité de pilotage du plan de gestion partagée du plateau  Sainte Barbe mis en place par la communauté de communes Moselle Madon.

                                                                                                                        Le 27 Janvier 2020

                                                                                                        Pour le CA de la CLCV De Neuves Maisons

                                                                                                                        Le président      

 

                                                                                                                        Bernard MICHEL

 

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article